Jump to content

Jcapiemont

Membres
  • Content Count

    11
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

1 Neutre

About Jcapiemont

  • Rank
    Pilote de FPV

Informations personnelles

  • Genre
    Masculin
  • Lieu
    LYON
  • Machines FPV
    MAVIK 2 PRO

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je n'aurais jamais abandonné le drone dans l'arbre. Tout d'abord nous avons envisagé les solutions les plus raisonnables : service entretien du parc (il faut savoir qui est le décideur, le trouver, essayer de le convaincre et enfin comprendre qu'il ne Peut/veut rien faire). En parallèle voir si un élagueur peut intervenir, ensuite se renseigner pour trouver un drone, un lancer, un arc ou une arbalète... tout cela prends beaucoup de temps car tout le monde n'est pas disponible quand on le souhaite. Il restait la nacelle. C'était faisable en remuant encore des montagnes (autorisations, disponibilité de la nacelle, coût...). Et bien sur j'ai rêvé de tronçonneuse. Mais le monde du drone n'est pas très bien vu, alors aller titiller les écologistes intégristes, c'était un risque trop grand. Enfin 5 heures de travail quand on sait que l'on va y arriver, ce n'est pas beaucoup. Pour la corrosion, par précaution je l'ai envoyé chez DJI pour qu'il soit ouvert. Mais autrement tout fonctionnait super bien. Seul le gimbal demandait un réglage. C'est quand même très solide.
  2. En mélangeant plusieurs techniques nous avons réussi à récupérer le drone. Le lancer à la canne à pêche a été éliminé par des spécialistes de la pêche car trop haut (28 m), trop de branches autour. A l'aide d'un arc nous avons passé un fil de pêche (5kg) sur une branche haute. Ensuite avec ce fil nous avons tiré une ficelle, puis une cordelette et enfin une corde de montagne. La 4° tentative a été la bonne. La difficulté réside dans le frottement sur l'arbre (et les branchages autour). Le poids de la flèche n'est pas toujours suffisant pour tirer le fil nylon. Augmenter le poids de la flèche réduit la portée. Il faut aussi débroussailler car le fil de nylon a une fâcheuse propension à s'accrocher partout. Et il est quasi invisible. Avec la corde de montagne nous avons secoué la partie haute de l'arbre, qui a catapulté le drone contre le tronc dans du lierre à encore 16 m de haut. Nous avons utilisé une perche télescopique de 11 m avec des rallonges en tube PCV assainissement de diam 40 et des manchons en tube de polyéthylène pression PN126. Les manchons en PVC, n'étaient pas assez longs et assez solides. Pour rabouter la perche et le PVC nous avons utilisé une échelle double (longueur du PVC de 4m pour limiter les raccords). Et finalement nous avons fait tomber le drone avec la canne. Il faut également un bon rouleau de scotch pour fixer les manchons et les clam de la perche qui se dévissaient lors des secousses pour faire tomber le drone. Un appui sur des branches est indispensable en raison de la flexibilité de l'ensemble. Total 5 heures d'effort. Le drone avait passé 10 jours aux intempéries (pluie violente, neige). Après une nuit de séchage il reparti. La caméra a demandé une journée de plus pour faire des images. Le gimbal a été un peu faussé dans les contacts avec l'arbre et les descentes successives. Le mavik est parti chez DJI pour révision. IMG_8754 2 copie.HEIC IMG_5052 copie.HEIC
  3. IL s'agit d'un parc autour de gravières avec des endroits calmes (comme pour faire voler un drone) mais pas accessibles en voiture et avec une protection de la nature (pas de possibilité de couper d'arbre).
  4. Merci pour vos encouragements. Le drone n'était pas assez puissant pour soulever la corde. Il s'est mis en sécurité dans un arbre. La canne de 10m a permis de récupérer sans dommage. Il me reste les tubes, le lancer (mais vers le haut c'est dur), le tir à l'arc (en cours de préparation) un drone plus puissant (c'est sans doute une bonne solution) et la nacelle (à trouver pour ces hauteurs et la faire entrer dans le parc)...
  5. Je fais une tentative avec un drone bientôt. Si ça ne marche pas je faire l'essai avec du tube PVC. Merci de l'idée
  6. Merci pour l'info. En effet le tube est plus résistant et léger que le bois. Ce sera ma prochaine tentative.
  7. Nous allons faire une tentative par drone. Déjà repérer ce qu'on peut faire et si possible monter une cordelette au bon endroit.
  8. La branche est assez grosse et il faudra beaucoup de plomb. Mais le principal problème c'est que nous sommes dans un parc ouvert au public et qu'on ne fait pas ce qu'on veut.
  9. Merci de vos idées. Pour bien situer le problème je joins deux photos. C'est quand même très haut. J'ai peur que les lattes se cassent en hauteur ou si je les choisis plus épaisses que le poids ne permette plus de les manipuler.
  10. Effectivement ce n'est pas très détaillé comme présentation. Cependant il y a urgence car le drone est à la pluie, la neige et le gel en haut d'un arbre. Je cherche à être efficace. Pour l'élagueur c'est fait : pas possible car le peuplier ne permet de grimper en sécurité assez haut. La découpe de l'arbre n'est pas envisageable. Quand à une nacelle il y a des problèmes financiers et d'accès. Il faudrait accrocher les dernières branches pour le décoincer. Merci de ta réponse.
  11. Bonjour, J'ai perché mon drone à 28 m de haut dans un peuplier. Il s'agit d'un Mavik 2 Pro. Je cherche quelqu'un sur Lyon qui pourrait monter une cordelette pour attraper soit le drone, soit une branche pour le faire tomber et le récupérer. Le dessus du drone est dégagé. Il ne manque qu'un bon pilote et un drone capable de porter 50m de cordelette. Un système de largage serait un plus. Merci de votre aide.
×
×
  • Create New...